Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités ++++

Recherche

Le saviez-vous!!!!

 Samuel Eto'o  a été élu par les socios meilleur "9" de l'histoire du club ( Fc Barcelone)

Archives

Texte Libre

2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 00:16

 

etoo-v-copie-1.jpg

 

 

J’ai rencontré Samuel Eto’o pour la première fois dans un hôtel d’Accra, dans la cohue d’un hall surpeuplé, entre les marchands du temple et les supporters sparadraps. Il n’était alors qu’un enfant surdoué en quête de gloire, Lion indomptable dans tous les sens du terme. C’est dans la capitale ghanéenne, en Coupe d’Afrique des nations 2000, qu’Eto’o est sorti de l’ombre. Ses premières prises de balle m’ont subjugué, ses déplacements, son sens du jeu, du collectif, son intelligence et son charisme m’ont bluffé. Il fallait voir ce visage enfantin, ce petit sourire en coin qui semblait vous défier, qui semblait vous dire : «Regardez bien ce que je vais devenir…».

Douze ans se sont écoulés et le gamin poseur s’est mué en icône africaine. Il est devenu l’incarnation de la réussite sociale par le football, un héros continental. Son agenda demande maintenant une organisation minutieuse. Un jour au Gabon, où il a lancé un centre de formation, un autre en Côte d’Ivoire ou au Cameroun, encore un à Milan ou à Barcelone, puis à Moscou et à, et à…. Il prend un jet comme d’autres le métro, lui qui s’était retrouvé sans papier en France ou perdu gare de Lyon avec son grand ami Essola sur un quai en partance pour ses rêves. Il n’a jamais regretté ces moments qui ont musclé sa personnalité, façonné sa force de caractère et dicté son parcours.


1258446625968.jpgSon ego surdimensionné, cette volonté de réussir l’ont poussé à ne jamais s’endormir sur son talent, à ne jamais considérer ses victoires comme des aboutissements mais plutôt comme des points de départ vers d’autres conquêtes. Je revois encore Bernard Lacombe insister auprès de Jean-Michel Aulas à l’été 2003 lors de la Coupe des Confédérations pour récupérer le phénomène, me convoquer pour ajouter ma voix à la sienne devant le président. Eto’o a bien failli venir à Lyon, ça s’est joué à pas grand chose mais il n’était pas question pour le Camerounais de s’asseoir sur des détails financiers…

Les anciens me disaient qu’il n’écoutait pas assez les conseils mais il traçait sa route, conscient qu’un destin en 3D se profilait. Sans jamais oublier ses racines. Ses amis de galère, Sonor, Serge et les autres, sont restés à ses côtés, c’était leur promesse de départ comme on grave dans l’écorce du chêne centenaire ses amours de jeunesse. L’an passé, je suis allé le voir à Moscou. Quand tant de cassandres annonçaient la fin d’une belle histoire, lui répondait : «Je ne vais pas m’enterrer… » Il ne s’était pas trompé. Le voilà leader du championnat russe avec l’Anzhi et en Ligue Europa. Les critiques lui servent de moteur, elles ne le laissent jamais insensibles, encore aujourd’hui à 31 ans. En juin dernier à Yaoundé, lors du jubilé de Patrick Mboma, il m’a glissé sur un ton de reproche : «Tu vois, tous ceux qui avaient dit que je venais pour l’argent… » Ces combats le font avancer à sa manière. Prouver, toujours prouver. Se battre, toujours se battre quitte à irriter, à énerver. On ne peut pas comprendre les réactions d’Eto’o si on ne connaît pas son passé et son présent. Il s’est souvent considéré dévalorisé car Africain. «Si je m’appelais Etoodinho… » m’avait-il dit dans une interview en expliquant son manque de reconnaissance par ses origines. Pas faux. Devenir le footballeur le mieux payé du monde avait donc un sens profond sur son échelle des valeurs. C’était comme un aboutissement pour ce môme qui courait derrière Roger Milla pour obtenir l’autographe de son idole, pour ce môme qui se cotisait avec les copains du quartier pour manger les beignets à un coin de rue…


russian-anzhi-league-football-nLa semaine passée, le premier ministre du Cameroun l’a reçu officiellement pour lui demander de revenir en sélection nationale. Il se murmure que Paul Biya, le président, a fait passer un message : Eto’o devait aider son pays à se qualifier pour la CAN 2013. La star a accepté et il est de nouveau en position de force. Magnifique destin. Une qualification contre le Cap Vert rehausserait encore son aura. Je suis heureux de son retour. Il est, à mes yeux, le plus grand joueur de l’histoire du continent. Une dernière anecdote : un jour, il m’avait expliqué qu’au Real, à ses débuts, son but était de s’asseoir sur le banc de touche juste à côté de Nicolas Anelka. Il voulait simplement passer à la télé, être reconnu. Eto’o n’en a vraiment plus besoin…

 source:http://afriqueenfoot.blogs.lequipe.fr/ HERVE PENOT 

Laissez vos commentaires

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc/claude
commenter cet article

commentaires

YARRO YEMELI PYROCK 02/11/2012 10:00


                                                  
A


                                              
Monsieur le chancelier


                                           
  De l'ordre de la valeur


                                               
Samuel Eto'o Fils


Objet :Projet de transport


Monsieur le chancelier


Nous sommes fiers de toi de ce que tu es le champion , fiers que tu sois


camerounais et de tout ce que tu fais pour notre pays .Mais nous tes pits fréres


avons toujours besoin de ton soutien .


En effet ,avec le chomage qui secoue bon nombre de jeunes au pays ,


nous avons pris la décision de développer d'autres armes de combat en nous formant dans d'autres domaines en l'occurence la conduite automobile , pour laquelle nous sommes désormais qualifiés
.Nous nous sommes dit qu'il fallait tirer profit de cette formation . c'est ainsi que nous avons eu la brillante idée de


créer une Sociétè de taxis , étant donnéqu'avec la modernité , le déplacement


des hommes , des biens et des services n'est plus à démontrer .Mais nous nous sommes retrouveés devant un mur en béton qui est le financement .voilà pourquoi nous te prions Samuel Eto'o de nous
venir en aide pour la réalisation en


 parténariat de ce projet .Nous avons foi en sa fiabilité et sa rentabilité .


Enesperant avoir suscité en toi un intéret particulier pour ce projet et dans l'attente d'une réponse positive de ta part , veuillez agréer , Monsieur le chancelier , l'expression de nos
salutation les plus distinguées.


                                                              
YARRO YEMELI PYROCK


 

Diakalia Sogodogo 01/11/2012 00:14


Je suis de nationalité malienne, chercheur traducteur dans une des entenne de la SIL. L’une des belles souvenir de ma vie serait de rencontrer Samuel Etoo Fils «Jour de l’Afrique» et se saluer
main à main, se parler bouche à bouche. Chaque jour, après ma prière, je pries Dieu de m’accorder cette chance dans la vie

Dolar 13/10/2012 01:35


Salut


SAMUEL  fais aujourd'hui fais parti des plus GRAND de notre continent car beaucoup sont les germes positifs qu'il à mis en ,nous.Je pense qu'il en feratoujours et toujours de son
vivant.PAPA ETO'O QUE LE TOUT PUISSANT TE COMBLE DE TOUS DONT TU AURAS BESOIN.MERCI

ibrahim 12/10/2012 19:46


papa marque beucou de but dimenche stp papa éto'o js8 aver tw qlq soi le ca js8 aver tw


 

CISSE MOUSSA 05/10/2012 10:28


Comme on le dit à tout âme bien née la valeur n'attend point le nombre des années.


que DIEU vous bénisse Sami